Jeuxdemots  09-septembre-1.jpg 2018 1

joelle-frignet.jpg
par Joëlle FRIGNET

TESTAMENT

- Que l’on m’ensevelisse sous le grand chêne.

- Que l’on fleurisse ma sépulture uniquement avec des pots de delphiniums et d’arums.

- Que l’on me pardonne d’avoir trop travaillé et délaissé ma famille.

Du fait d’une grossesse précoce, je n’ai pas pu terminer mes études. Dès que la petite a été en âge scolaire, j’ai commencé à travailler dans la boîte, à un poste au bas de l’échelle. J’ai trimé dur pour gravir les échelons. Sans aucune hésitation, j’ai suivi tous les stages et formations proposés. (          Avec un petit bémol pour le stage en Angleterre que j’ai dû refuser à cause de la traversée en bateau !).
Aujourd’hui, je fais partie de l’équipe de direction. Tout le monde me respecte, admire  ma détermination et me cite en exemple. Je suis comblée, mais mes responsabilités ne me permettent pas de m’absenter de la ville.
C’est sûr, j’ai connu des hésitations  et des doutes ; entre famille et travail, des choix s’imposaient.
Chaque jour, je me levais de mauvaise humeur. À deux pas du burn-out, j’ai fini par ralentir le rythme. Je me suis juré de ne plus jamais franchir le seuil de mon lieu de travail.
Hélas ! C’était déjà trop tard, mon compagnon était sur le chemin du départ, résolu à affronter seul la Camarde.

Loupejeux2

Frignet

Ajouter un commentaire