Plume oreille06-juin-1.jpg2018 1
Une chanson, les paroles, la vidéo d'un artiste,
le tout proposé par un auteur de PLUME

Brigitte MONCEY
propose...

Moncey brigitte

Maurane
et
"Sur un prélude de Bach

Maurane

12/11/1960 – 07/05/2018

Après Johnny, France Gall, Jacques Higelin, c’est Maurane qui nous quitte. Comme dirait Cabrel « Sale temps pour la planète ».

Je suis encore sous le choc de la disparition de cette grande chanteuse, auteur-compositeur, comédienne, musicienne… Elle avait plus d’une corde à son arc. Variétés, jazz, blues.
Chantant depuis 1979-1980, elle est révélée par Michel Berger dans Starmania en 1988. Formée à plusieurs instruments (violon, piano, guitare), elle suit tranquillement le chemin qu’elle s’est fixé depuis sa plus tendre enfance. L'artiste à la voix de velours est régulièrement qualifiée de « voix d'or de la chanson francophone ».
En 1994, Maurane reçoit le prix de l'artiste interprète francophone de l'année, aux Victoires de la Musique, devant Céline Dion et Stephan Eicher.

Tout au long de sa carrière, elle propose des duos avec différents artistes : Michel FugainEddy Mitchell, Lara Fabian, Bernard Lavilliers, Salvatore Adamo, Christophe Willem …

Elle interprète avec brio les plus grands (Edith Piaf, Jacques Brel, Claude Nougaro avec l’Orchestre National du Capitole le 14/07/2013).

Engagée auprès d’associations caritatives, elle se mobilise pour la lutte contre le SIDA avec Francis CabrelMichel Jonasz, Catherine LaraMaxime Le Forestier et Alain Souchon. Le groupe d'artistes donne un concert à l'Olympia au profit de l'association Sol en si (« Solidarité Enfants Sida ») et un album live voit le jour. Maurane participe également assidûment aux concerts des Enfoirés en faveur des Restos du cœur.

Une ribambelle de chansons, toutes plus belles les unes que les autres. En voici un petit condensé :

« Sur un prélude de Bach », avec « Toutes les mamas » « Je me suis envolée »« Des millions de fois ». Même si je dois encore  « Mentir », « Armstrong » « Fais-moi une fleur », je déclare que « Toi c’est différent » « Tu es mon autre », et que je donnerai « Tout pour un seul homme ».

Afin de lui rendre un dernier hommage, je vous propose :

SUR UN PRÉLUDE DE BACH

Lorsque j'entends ce prélude de Bach
Par Glenn Gould, ma raison s'envole
Vers le port du Havre et les baraques
Et les cargos lourds que l'on rafistole
Et les torchères, les grues patraques
Les citernes de gasoil

Toi qui courais dans les flaques
Moi et ma tête à claques
Moi qui te croyais ma chose, ma bestiole
Moi je n'étais qu'un pot de colle

Lorsque j'entends ce prélude de Bach
Par Glenn Gould, ma raison s'envole
Et toutes ces amours qui se détraquent
Et les chagrins lourds, les peines qu'on bricole
Et toutes mes erreurs de zodiaque
Et mes sautes de boussole

Toi, les pieds dans les flaques
Moi, et ma tête à claques
J'ai pris les remorqueurs pour des gondoles
Et moi, moi je traîne ma casserole

Dans cette décharge de rêves en pack
Qu'on bazarde au prix du pétrole
Pour des cols-blancs et des corbacs
Qui se foutent de Mozart, de Bach

J'donnerais Ray Charles, Mozart en vrac
La vie en rose, le rock'n roll
Tous ces bémols et tous ces couacs
Pour Glenn Gould dans c'prélude de Bach.

Moncey3

Ajouter un commentaire