Plume oreille04avril-1.jpg2018 1
Une chanson, les paroles, la vidéo d'un artiste,
le tout proposé par un auteur de PLUME

Monique VILLAUME
propose...

Villaume monique

Les gens qui doutent
Interprétée par Anne Sylvestre

Anne Sylvestre est née en 1934. Auteure et compositrice, elle est surtout connue pour son répertoire de chansons enfantines, mais avec la poésie qui la caractérise, elle a chanté avec Barbara et a aussi écrit des chansons pour adultes.
En 2014, elle publie son premier livre, coquelicot, dans la collection "le goût des mots" dirigée par Philippe Delerm.
Sa poésie traverse les générations puisque de jeunes chanteurs quadragénaires tels que Vincent Delerm, Jeanne Cherhal et Albin de la Simone ont choisi d’alterner au piano pour interpréter cette chanson poétique et peu conventionnelle que je vous propose aujourd’hui.

Les interprètes de cette chanson sont :

Vincent Delerm, né en 1976. Il est le fils de Philippe Delerm, écrivain, et de Martine, illustratrice pour enfants.
Chanteur, auteur-compositeur, arrangeur musical, il est devenu depuis peu auteur dramatique et comédien.
C’est un amoureux des mots, ses textes sont simples, intimistes et pleins d’humour. Il a été élu révélation de l’année 2003 aux victoires de la musique.

Jeanne Cherhal, née en 1978. Ses parents n’appartiennent pas au monde artistique. Elle a commencé l’étude du piano à 13 ans, a acquis une licence de philosophie, mais a su évoluer dans son art au contact des artistes de sa génération, leur composant des paroles de chansons, mettant en scène leurs spectacles, chantant son propre répertoire ou celui des autres. Elle a interprété Alain Souchon, Barbara, Bernard Lavilliers, avec qui elle se produit en duo dans sa tournée "5 minutes au paradis" que nous avons vue en Lorraine en mars dernier.
C’est elle qui, suite aux attentats de Charlie Hebdo, a écrit les paroles d’un dimanche de janvier que chanta Johnny Halliday.
Elle lui a aussi écrit les paroles de "te manquer" qui lui ont valu le prix du parolier de l’année 2015.

Albin de la Simone, né en 1970. Fils d’un musicien clarinettiste de jazz, il est pianiste, arrangeur, interprète, auteur-compositeur, musicien.
Il a écrit 5 albums depuis 2003. Il vient d’être élu aux victoires de la musique dans la catégorie "meilleur album de chansons". Ses textes sont pleins de délicatesse et de mélancolie.
Comme les deux autres interprètes des gens qui doutent, il a de nombreuses facettes et collabore avec les artistes de son époque. Ces trois-là ont à peu près le même âge, ce sont des artistes aux multiples talents et l’on ressent leur complicité artistique dans l’interprétation de la chanson d’Anne Sylvestre que je vous propose.

Les gens qui doutent

J'aime les gens qui doutent 
Les gens qui trop écoutent 
Leur cœur se balancer 
J'aime les gens qui disent 
Et qui se contredisent 
Et sans se dénoncer 

J'aime les gens qui tremblent 
Que parfois ils nous semblent 
Capables de juger 
J'aime les gens qui passent 
Moitié dans leurs godasses 
Et moitié à côté 

J'aime leur petite chanson 
Même s'ils passent pour des cons 

J'aime ceux qui paniquent 
Ceux qui sont pas logiques 
Enfin, pas "comme il faut" 
Ceux qui, avec leurs chaînes 
Pour pas que ça nous gêne 
Font un bruit de grelot 

Ceux qui n'auront pas honte 
De n'être au bout du compte 
Que des ratés du cœur 
Pour n'avoir pas su dire : 
"Délivrez-nous du pire 
Et gardez le meilleur" 

J'aime leur petite chanson 
Même s'ils passent pour des cons 

J'aime les gens qui n'osent 
S'approprier les choses 
Encore moins les gens 
Ceux qui veulent bien n'être 
Qu'une simple fenêtre 
Pour les yeux des enfants 

Ceux qui sans oriflamme 
Et daltoniens de l'âme 
Ignorent les couleurs 
Ceux qui sont assez poires 
Pour que jamais l'histoire 

Leur rende les honneurs 

J'aime leur petite chanson 
Même s'ils passent pour des cons

J'aime les gens qui doutent 
Mais voudraient qu'on leur foute 
La paix de temps en temps 
Et qu'on ne les malmène 
Jamais quand ils promènent 
Leurs automnes au printemps

Qu'on leur dise que l'âme 
Fait de plus belles flammes 
Que tous ces tristes culs 
Et qu'on les remercie 
Qu'on leur dise, on leur crie : 
"Merci d'avoir vécu 

Merci pour la tendresse 
Et tant pis pour vos fesses 
Qui ont fait ce qu'elles ont pu"

Villaume

Ajouter un commentaire