Etymots04avril-1.jpg2019 1

Par Monique VILLAUME

Chaque mois, Monique vous propose le parcours et les ramifications de trois mots français courants.

Pagaille. Nom féminin.

Vient de pagaie : rame de pirogue à double pelle. Par allusion aux mouvements désordonnés que l’on fait avec ce type de rame, ce mot a été d’abord un terme de marine : jeter l’ancre là où l’on se trouve et n’importe comment, dans un cas pressé et inattendu. Par extension et toujours dans le vocabulaire marin, jeter en pagale ou pagaïe signifia jeter n’importe quel objet en désordre dans la cale. Ce n’est qu’en 1911 que le mot passe dans l’usage général avec l’idée de grande quantité et de désordre, il est attesté comme mot courant dans le vocabulaire des poilus de 1916.

Paillard. Nom ou adjectif.

Ce mot apparaît en français vers 1223 pour désigner un vagabond, homme qui couche sur la paille, puis un vaurien, un fripon. Comme quoi l’art du raccourci ne date pas d’hier ! Son sens moderne apparaît d’abord chez les femmes pour désigner une débauchée. En 1680, Richelet note ce mot comme réservé au burlesque et au satyrique du plus bas niveau. On se met à chanter des chansons paillardes quand l’alcool fait son effet libérateur du convenable.

Paletot. Nom masculin.

Anglais et Français se disputent l’origine de ce mot. Il viendrait de l’anglais Paltok, jaquette, qui descendrait lui-même des mots français palle : manteau, houppelande, et toque.
Palletot ou paletot fut un vêtement pour des personnes de basse condition : laquais, paysans. Il retourna en Angleterre pour désigner un vêtement de dessus, de coupe droite, puis fut repris en français dans le sens d’habit court, veste, en particulier chez les marins.
Il a désigné le gilet tricoté des années soixante : -Mets donc un paletot ! Et reste en vigueur dans l’expression : lui tomber sur le paletot, le  retrouver pour régler un compte.
C’est paletot qui a donné paltoquet, par allusion à la rusticité du vêtement porté. Un paltoquet est un homme non cultivé, de basse condition. Péjoratif. Rabelais parlait déjà d’un paletoqué, celui qui portait ce vêtement méprisable.

Les insolites des étymots en un clin d’œil.

Pacifique : adjectif. Qui cherche la paix. Paisible.
Son usage remonterait à Magellan qui traversa une mer sans tempête, l’océan fut pacifique.

Page. S’il est féminin, le nom désigne l’un des côtés d’une feuille. S’il est masculin, il s’agit d’un jeune valet au service d’un prince ou d’un marquis.

Pair et impair. Pair, idée de similitude. Un impair est trop dissemblable, c’est une parole ou un geste d’une maladresse choquante.

Pal. Nom masc. Un pal est un pieu. Le supplice du pal consistait à empaler le coupable.
S’empaler. Tomber et se blesser sur un objet pointu.

Panique. Nom féminin. La subite apparition du dieu Pan chez les Grecs était terrifiante et provoquait chez eux une panique.

Panser, penser. Pour bien les orthographier, pensez à pansement.

Paquebot. Il a d’abord été affecté au transport du courrier. Vous oubliez son orthographe ? Pensez à son origine anglaise: Packet-boat [paque-boat]. La fin de paquebot est dans boat.

Villaume

Ajouter un commentaire