Décembre 2017

Rime

Par Zaz CHAMULEAU

Chalumeau zaz 2

La neige

Pendant la nuit, sans bruit, les flocons ont paru
Et valsé dans le ciel avant de toucher terre,
La recouvrant bientôt jusqu'au moindre parterre
D'un mince tapis blanc de nul pas parcouru.

À l'aube cependant le silence est sublime ;
La ville a revêtu son manteau virginal,
Et chacun découvrant ce décor hivernal
Est saisi malgré soi d'un respect légitime.

Parfois le vent s'amuse à frôler dans le parc
La cime des sapins frissonnant sous le souffle ;
Le pied d'un banc chaussé d'une étrange pantoufle
Réconforte un rameau recourbé comme un arc.

Moi, si j'étais la neige, à partir de novembre
Je tomberais sans cesse avec l'espoir diffus

De semer un émoi dans ton regard confus,
Au risque de périr sur le seuil de ta chambre.

Chalumeau

Commentaires (5)

1. Zaz Chalumeau (site web) vendredi, 01 Décembre 2017

Merci. Le bonheur du lecteur participe à celui du poète !

2. STOCK vendredi, 01 Décembre 2017

Que dire après Serge, sinon que j'ai beaucoup aimé ce poème, bravo et merci de nous faire partager toutes ces émotions

3. Zaz Chalumeau (site web) vendredi, 01 Décembre 2017

Merci les amis ! Serge a dit le principal : la prosodie classique ne m'est jamais un carcan. Au contraire, les contraintes de la rime m'obligent souvent à chercher davantage les mots et souvent donc à trouver mieux que le mot initial.

4. Boaretto Claudio (site web) vendredi, 01 Décembre 2017

Zaz, un des meilleurs poètes contemporains trop méconnu hélas...
Serge a déjà tout dit et je m'associe à son commentaire...
Continue d'écrire en vers Zaz, pour notre bonheur...

5. beyer serge vendredi, 01 Décembre 2017

Du grand art, ou de l'ART ! Que faut-il noter, voire signaler aux poètes débutants ou confirmés ?
Le parfait respect de ces règles de prosodie classique qui ne sont chez Isabelle jamais un carcan, mais autant d'outils pour ciseler et libérer les mots, la musicalité douce et feutrée du poème, la richesses des rimes embrassées, l'originalité des images, l'allitération du dixième vers, le thème récurrent du "Si j’étais"... ou le tout au service de l’émotion partagée ?
Un superbe texte judicieusement extrait de tes "Amours Multiples" et bien programmé pour illustrer décembre...

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau