Rime03-mars-1.jpg2018 1

Par Zaz CHALUMEAU

Chalumeau zaz 1

LA PLUIE

La ville ce matin s'est réveillée en pleurs.
Quelques heures plus tôt, la lune était partie
Vers d'autres horizons, par la brise avertie
D'un orage imminent sur les balcons en fleurs.

Face à la violence à peine retenue
Des vents presque mauvais dans ce décor plombé,
Accablé de chagrin le ciel a succombé
Et des larmes de verre ont mouillé l'avenue.

Dans la pâleur de l'aube elles coulent toujours,
Laissant sur le carreau des traces cristallines,

Comme un code secret de lettres sibyllines,
Anagramme annonçant la fin de mes amours.

Moi, si j'étais la pluie, avec délicatesse
Je me déposerais sur l'or de tes cheveux
Et m'en irais mourir, au son de tes aveux,
Sur ta bouche aux côtés d'un soupir de tristesse.

Chalumeau

Commentaires (4)

1. Zaz Chalumeau (site web) jeudi, 01 Mars 2018

Ah ! Sully Prudhomme ! Bien sûr que je l'adore ! Il fait partie des grands poètes classiques qui m'ont donné envie d'écrire en vers classiques, car leur poésie est si bien orchestrée qu'on ne se doute pas qu'elle répond à des règles draconiennes qui empêchent parfois l'utilisation d'un mot au profit d'un autre pour ne pas enfreindre l'une de ces règles.
Mais je peux témoigner que parfois, cette contrainte m'obligeant à chercher un autre mot m'en a fait trouver un bien plus beau et bien plus fort que le premier !
Merci Serge, pour ce très joli commentaire.

2. Serge beyer jeudi, 01 Mars 2018

En fait, je préfère Zaz à Sully Prudhomme ! (Je sais qu'elle l'adore ! ) Que dire sinon que là, on marche, certes sous un ciel de pluie, dans cet univers lumineux qu'est la Poésie, celle qui s’écrit avec un P Zazuscule...

3. Zaz Chalumeau (site web) jeudi, 01 Mars 2018

Hi hi ! je reconnais bien là mon ami Claudio !!!
Je partage ton avis, sacrifier la quantité au profit de la qualité ! Mais ce n'est pas dans l'air du temps ! Et surtout pas dans le domaine artistique... amateur ! Dans ce domaine, il est de bon ton d'encenser n'importe quel rimailleur ou prosateur. Tous les auteurs ou presque ont pour devis : "Touche pas à mon oeuvre ! A noter d'ailleurs qu'on retrouve le même état d'esprit chez les peintres amateurs. Les artistes confirmés en revanche sont souvent plus humbles, ils doutent davantage de leur talent et acceptent volontiers la critique, conscients de n'être pas parfaits et souhaitant toujours s'améliorer. L'amateur en revanche se croit souvent la réincarnation du génie...
Ce qui me frappe, et ce qui m'a aussi éloignée des salons littéraires, c'est qu'on n'a pas le droit de dire qu'un auteur est mauvais. On peut sortir d'un restaurant et dire que la tambouille du cuisinier était de la daube ou dire d'un plombier qu'il a salopé l'installation des chiottes, mais on ne peut pas fermer un livre et dire que c'était mal écrit !!! C'est ainsi !
Quant à la publication des commentaires qui ne sont pas élogieux... je peux comprendre la réaction du webmaster de PLUME.. Souviens-toi des polémiques pour ne pas dire des soucis que m'a coûté mon honnêteté à publier TOUS les commentaires du blog que j'ai tenu pendant des années pour une association d'auteurs ! Pas simple...
En tout cas, merci pour ton éloge !

4. Boaretto (site web) jeudi, 01 Mars 2018

Message à l''équipe de rédaction de Plume...
J'ose espérer que cette fois-ci mon commentaire sera publié... Le dernier n'étant pas de la brosse à reluire vous l'avez balancé à l'auteur pour qu'il s'en débrouille avec...
Ce n'est pas honnête de votre part...
Aujourd'hui, j'ai le plaisir de lire une vraie poète dont le talent, qu'il soit pour la forme ou pour le fond, ne fait aucun doute... Bravo à Zaz et merci à la rédaction de publier ses oeuvres...
Par pitié, pour la qualité de cette rubrique, ne laissez pas n'importe quel rimailleur polluer ces quelques lignes...

Ajouter un commentaire