Etymots10-octobre-1.jpg2019 1

Par Monique VILLAUME

 

Chaque mois, Monique vous propose le parcours et les ramifications de trois mots français courants.

Un. Adjectif numéral, article, et pronom indéfini, ce petit mot attesté dès 880 après les serments de Strasbourg, a de grosses responsabilités !
Issu du latin unus, il a servi à désigner l’unité, mais a été éliminé, ou a dû être renforcé, par solus, seul. On trouve donc plutôt unus solus, un seul. 
Le mot ne s’impose en article indéfini qu’à partir du XVII ème siècle.
Son emploi pronominal existe, opposé à autre : l’un l’autre, l’un ou l’autre, les uns les autres.
Son emploi adjectival s’applique à une réalité unique, comme dans c’est tout un : c’est la même chose, et, par extension, c’est sans importance.
On perçoit l’emploi numéral, comme unité de comptage, dans un à un ou le familier et d’un ! Ni une ni deux signifie, agir sans hésiter, sans compter.
En temps que numéral ordinal, un équivaut à premier (angl : number one).
La une est la première page d’un journal, comme dans Cinq colonnes à la une.
En argot, il était moins une signifie qu’une minute aurait suffi  pour changer un événement ! En ce moment paraît un hebdomadaire intitulé Le UN, journal qui a forcément une Une.

Utopie. Nom féminin. C’est le nom donné en 1516 par Thomas Morus, à un pays imaginaire où la nation est dirigée par un gouvernement idéal pour un peuple heureux.
Son étymologie est on ne peut plus claire : du grec topos, le lieu et du préfixe négatif u, ne pas. Autrement dit le lieu qui n’existe pas. Puis, de l’idée d’un système politique idéal, on est passé à une conception politique ou sociale qui ne tient pas compte de la réalité, donc irréalisable (XIX ème) Le mot désigne aujourd’hui une idée irréaliste, une chimère.

Utile. Adjectif. Emprunté au latin utilis, qui sert, lui-même dérivé de uti, se servir, user.
Désigne d’abord ce qui sert à quelque chose ou peut être avantageux pour quelqu’un.  Son sens d’avantage pratique est resté. En droit, on trouve l’expression jours utiles, le temps au cours duquel un acte peut encore être signé, et par extension, en temps utile, de même sens. De nouveaux emplois ont vu le jour comme dans l’expression familière voter utile, du XXème S.

Vous avez suivi jusque-là ?

Voici un exercice facile, du moins pour les deux premiers mots.

Trouvez l’étymologie des mots ci-dessous :

Un/anime. Adjectif composé de un (unus, latin),  et anime, venu de anima, souffle ou âme
(Indoeuropéen). L’adjectif s’applique à différentes personnes ayant toutes le même avis, comme parfois lors d’un vote ou d’un accord.
Ce joli mot contient à la fois du collectif et de l’unité.

Uni/voque. Adjectif venant d’unus, un  et vox, voix. D’une seule voix, donc une seule interprétation possible, par opposition à équi/voque, ambigu, avec des voix équivalentes.

Uvulaire. Adjectif qui se rapporte à l’uvule. Mais qu’est-ce donc que l’uvule ? Le mot vient, par analogie de forme, du latin uva, grappe de raisin. C’est la luette, ce petit bout de chair mobile que vous avez au bout de votre palais, donc au fond de votre gorge, et qui sert à la déglutition. En phonétique, l’adjectif uvulaire désigne le point d’articulation de certains phonèmes, à l’extrémité postérieure du palais mou où se situe la luette.

Villaume

Ajouter un commentaire