Rime 10-octobre-1.jpg 2018 1

Par Robert THOMAS
Thomas robert 1

Avant mon évasion 

Je voudrais faire la fête avant de quitter tout,
qui plus est, je l’avoue, jusqu’à la dernière heure.
Malgré ma mine défaite, veuillez soigner surtout
ce dernier rendez-vous, et sans chercher l’erreur.

Méthode euthanasique ou suicide en douceur,
merci, pas de silence ni de mines attristées.
Je veux de la musique comme antidépresseur
et que chacun se lance sans paraître affecté.

Allez, soyez joyeux et venez vite chanter
Brel ou Léo Ferré qui vont m’accompagner.
Ce serait merveilleux si Gainsbourg déjanté
pouvait concélébrer mon transfert au charnier.

Ne soyez pas timides, venez danser pour moi,
entrechoquer les verres et vider les tonneaux.
Non, pas de yeux humides, pas de pleurs, pas d’émoi,
lisez plutôt Prévert au son d’un piano.

Soyez bons partenaires, respectez le contrat,
et si votre affection n’est vraiment pas sournoise,
mettez-moi du Wagner, quelques airs d’opéra,
un peu de percussions et des valses viennoises.

C’est quand même sympathique, bien que je refroidisse,
de pouvoir assister à ma dernière nouba.
Sachez que cette pratique ne porte pas préjudice
à mon corps frelaté, donc dansez la samba.

Et apprenez à rire en de telles circonstances,
c’est le plus grand honneur que vous puissiez me faire.
Je vais vous faire sourire, car pour ma pénitence,
pas de réveillonneur, ni de fête en enfer.

Alors ne gâchez pas cette dernière occasion
pour moi de tous vous voir profiter de la vie.
Je vous offre ce repas avant mon évasion,
heureux de recevoir tous ceux que j'y convie.


12.11.2016
(Extrait de « NOUVELLES VISIONS – Poésie pour vous»)

La poésie, c'est la peinture des émotions et la musique des mots

Thomas

Ajouter un commentaire