Janvier 2018

Les poèmes sélectionnés du mois de décembre

2017 14
2 poèmes reçus ce mois-ci !

Synthèse du jury

Voilà ! Le concours 2017 s’achève dans le bleu d’une nuit marine. La magie des lueurs mouillées des fanaux qui se glissent entre les bateaux pour en caresser effrontément les coques n’a transporté que deux jeunes poètes. Les membres du jury le regrettent un peu, mais cette fois encore, la qualité du travail fourni les a remotivés pour les mois à venir. Ils ont noté avec plaisir la disparition presque totale des fautes d’orthographe, la présence de titres, une meilleure construction des textes, l’effort de recherche de rimes même si les règles de ce jeu complexe de phonologie ne sont pas vraiment connues et maîtrisées.

Mais la poésie n’est pas que dans la rime ! Oui, il faut la respecter, ou alors, ignorez-la sans jamais la mépriser ! Le vers libéré aussi peut être source d’émotions…Tiens, un mot qu’affectionne particulièrement chacun des jurés.

Jeunes écrivains, l’an prochain, touchez-nous par vos mots ! Faites-nous rire ou pleurer, bouleversez nos cœurs, partagez ce qui est en vous, mais ne nous laissez pas indifférents ! Bien sûr, appuyez vos écrits sur l’image proposée, mais osez vous en échapper pour nous emmener ailleurs.

Bleue était la nuit… Bleues et lumineuses sont nos pensées pour cette année 2018. Qu’elles traversent un instant votre ciel, que vous soyez élèves, enseignants ou lecteurs concernés par cette rubrique. À l’année prochaine…

Medaille or1

Ashley
SILBERMANN
3e 2
Collège Poincaré
Bar-le-Duc

Ashley silbermann

 

Une nuit d'été

Les lumières brillent comme des feux d'artifices.
Des bateaux flottent vers un autre rivage
Des grains de sable recouvrent la plage
Des bateaux de pêcheurs restent fixes.

Douceur d'une mer calme
Chant des personnes sur la terrasse
Doux parfum des glaces
La mer ramène l'écume

Des galets se déposent sur la plage
Nous promenant, la nuit nous inspire
Tant qu'elle nous fait oublier notre âge.
Mais des algues s'amarrent sur la rive

Le ciel dort, bleu horizon ;
Les lumières s'y reflètent. 
Peut-être va-t-il y avoir une tempête ?
Les phares éclairent les maisons.

Le port, le lendemain sera rempli.
Peut-être y aura-t-il des poissons ?
Le paysage peut faire penser à une chanson
Le long des sombres boutiques de souvenirs.

Medaille argent1

Océane BERGER
3e 2
Collège Poincaré
Bar-le-Duc

 

 

Les songes de l'eau

Le long de la berge
Près des auberges
Derrière la plage
Noyée de coquillages

Dans l'eau bleu marine de la mer
Les reflets des lumières
Qui proviennent des extraordinaires lampadaires
Comme ceux du lac du Der

Les bateaux
Qui naviguent sur les flots
Sont en cette soirée
Restés figés 

Tout est calme :
Cachées dans les montagnes
Il y a quelques balmes
Près des côtes de Bretagne

On ne voit même plus le phare
Avec toute cette nappe irisée
D'illuminations, de palettes colorées
Comme un arc-en-ciel de nénuphars.

 L'évaluation des deux poèmes par le jury 

Capture2

Le concours 2017 est mort ! Vive le concours 2018 !

Le règement et la photographie de janvier 
sont à découvrir  ici 

 

Ajouter un commentaire