Rime01-janvier-1.jpg2019 1

Par Zaz CHALUMEAU

Chalumeau zaz 1 

JANVIER

Arrivé le premier au milieu de la fête,
Il explose de joie au son des violons,
Des bouchons de champagne et des coups de trompette,
D’une valse musette et des joyeux flonflons.

Après les baisers longs et les tendres étreintes
Des amoureux toujours mais pour combien de temps,
Les résolutions, d’enthousiasme empreintes,
Se prennent chaque année et se perdent longtemps.

Vers le petit matin, les yeux lourds de fatigue
Et la bouche pâteuse à cause de l’alcool,
Chacun rentre chez soi comme l’enfant prodigue,
Malgré le brouillard dense et givrant sur le sol.

Trente et un jours de neige, autant de nuits polaires,
Janvier s’étire et dure et tue avec froideur
Les exclus du système en plusieurs exemplaires
Avant de disparaître au fort de son ardeur.

Chalumeau

Commentaires (2)

Zaz Chalumeau
  • 1. Zaz Chalumeau (site web) | mercredi, 02 janvier 2019
Merci Serge.
C'est exactement ce qui m'anime dans l'écriture classique : ecrire vrai ! Le respect de la prosodie ne doit pas barber le lecteur.
serge beyer
  • 2. serge beyer | mardi, 01 janvier 2019
Une nouvelle preuve qu'une écriture classique peut parfaitement s'inscrire dans la réalité de la vie, voire ses banalités, et le poète moderne avoir les pieds bien ancrés sur le sol, même gelé !

Ajouter un commentaire