Janvier 2018

Rime

Par Serge BEYER

Beyer serge 2 

Charlie

D’autres rats ont quitté le cloaque islamique,
Les poils empuantis aux sables du Yémen,
Ventres encor poisseux du sang dont Ben Laden
Avait déjà  souillé l’idéal coranique

Profanant de leurs cris la salâh musulmane
Ils prétendaient noircir la couleur des crayons,
Étouffer tous les mots sous d’ultimes bâillons
En couvrant d’un niqab les lèvres de Marianne.

Versets brandis pour mieux dissimuler leurs armes,
Ils ont déchiqueté l’Alliance d’Abraham,

Criblant d’acier le sein de la femme d’Amram       
Dont les fils sur Ka’ba sèchent d’amères larmes.

La fange a gangrené les lueurs de Médine,
Maculé sur l’autel l’antique Menorah.
Leurs dents ont lacéré le voile de Sarah
Et le Septième Ciel embrasse une latrine.

Pour le droit au blasphème et aux caricatures
Les enfants de Yahvé, d’Allah, de l’Éternel
Fruits de rien, d’un hasard, de l’ordre universel
Ont ensemble maudit les viles créatures.

Demain se déferont les chaines utopiques.
Chaque bras délié bouclera sa maison.
Mais sachez, rongeurs fous, que votre déraison
Jamais n’infestera le cœur des Républiques.

(Janvier 2015)

 

Beyer

Commentaires (5)

1. STOCK Christine mercredi, 10 Janvier 2018

Merci Serge pour ces vers magnifiques. C'est triste et noir mais malheureusement tellement d'actualité. Gardons l'espoir de voir un jour un monde meilleur pour nos enfants et nos petits enfants.

2. Quémard Jean-Luc (site web) mardi, 09 Janvier 2018

Ce poème relate la servitude de ces vils hommes du diable, qui subissent malgré eux la tyrannie de leur mentor. Je pense que La Boétie disait vrai, "la servitude volontaire", l'assujettissement qui ne peut que sacraliser le pouvoir d'un fou, en l'occurrence, un fou d'Allah. J'ai apprécié vivement ton texte, merci pour les innocents qui ont payé un large tribut.

3. MORIN-BERMOND Martine dimanche, 07 Janvier 2018

Merci Serge pour ces vers splendides sur un sujet aussi triste et sombre. Vous avez su raison garder tout en disant... ce que je ne sais pas dire, et si bien.
Merci encore.
Tous mes meilleurs vœux pour 2018 à vous et ceux qui vous sont chers.

4. Serge beyer jeudi, 04 Janvier 2018

Un prof nous a proposé il y a ...quelques mois, ou années, je ne sais plus ;-) , une "disserte" dont le sujet ressemblait à " Le poète doit-il être témoin de son époque ?"
J’espère y avoir répondu depuis... Merci, Isa, d'aimer la nature, l'amour, mais pas que...!

5. Zaz Chalumeau (site web) lundi, 01 Janvier 2018

Une poésie comme je les aime : classique, sensée, utile. J'ai toujours pensé que la poésie ne devait pas que chanter l'amour et la nature, mais aussi dénoncer le côté sombre de l'humanité.
Bravo Serge pour cette plume aiguisée.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau