Etymots06-juin-1.jpg2019 1

Par Monique VILLAUME

 

Chaque mois, Monique vous propose le parcours et les ramifications de trois mots français courants.

Le préfixe Ra est souvent égal à Re qui signifie répéter une action.
Les verbes en Ra sont souvent péjoratifs.

Rabibocher. Verbe transitif ou pronominal. Attesté chez Eugène Sue en 1842.
Dans de nombreux dialectes régionaux, le radical bib évoquerait des choses de peu de durée  ou d’importance, comme pour bibelot. Une autre explication y verrait une altération de rabobicher ou rabobiner : raccommoder. Il s’agit le plus souvent de réparer sommairement. Au figuré : raccommoder ce qui a été séparé, (se) réconcilier provisoirement.

Rabougrir. On en utilise le participe-passé sans y penser. Vient de bougre, au sens péjoratif ancien de chétif. Qualifiait un végétal, puis par extension, une personne malingre.

Rabrouer. Verbe transitif.
Vient de l’ancien verbe brouer, écumer. Au XIII siècle, le breu ou bro était un bouillon dans le sens d’écume. Il nous reste le nom de brouet, archaïsme littéraire signifiant potage, dit écume en Normandie. Au figuré rabrouer signifie gronder, répondre avec brusquerie, proche du sens initial. Ne dit-on pas écumer de rage ?

Radis. Nom masculin. Dans l’évolution de ce mot, on trouve l’italien radice, (qui a donné radicelle), puis le français raïs (raifort) supplanté par racine. Vous mangez donc des racines. Ne plus avoir un radis, c’est ne plus avoir d’argent, symbolisé par ces petites racines, ou légumes ou fruits de peu de valeur : nèfles, oseille, trèfle etc

Rafiot. Nom d’origine obscure. Viendrait de rafler : écorcer et désignerait une écorce ou un copeau. Le rafiau, bateau à rames et petite voile de Méditerranée, acquit le sens péjoratif d’embarcation qui ne tiendrait pas la mer, par métaphore, comme la « coquille de noix ».

Raiponce. Nom féminin. Voilà qui devrait intéresser les adeptes de la Reine des Neiges ! C’est une plante de la famille des campanulacées. Le mot raiponce a la même origine française que raïz, ou raifort (rave),  il est une alternative aux autres noms de la mâche.

Quelques insolites des étymots :

Ramage. Adjectif puis nom, (Rame+ age). Sans conteste ramage se rapporte au bois.
Mais en plus de son sens végétal de rameaux et feuillages, le ramage est un chant, et fut même un chant ramage  lorsque ramage fut adjectif. C’est un chant d’oiseau dans les bois.

Petit supplément meusien : En patois meusien Ramager signifie chanter :
-  Qu’est-ce que tu ramages ?
Mais on y dit que ce qui est chanté là est loin d’être un chant d’oiseau !
On le remplacerait plutôt par ; -  Qu’est-ce que tu radotes ?

…Et Le corbeau et le renard de la Fontaine : Si votre ramage se rapporte à votre plumage...

Rainette /reinette. Pomme de rainette ou de reinette ?
Rainette. Vient du mot Raine, qui représentait le dieu latin Rana en grenouille.
Reinette désigne un fruit digne d‘une reine. Rien à voir avec la petite grenouille !
Donc : Pomme de reinette et pomme d’api 

 

Villaume

Ajouter un commentaire