Rime03-mars-1.jpg2022

Par Robert THOMAS

Thomas robert 3

Lise

Vous pouvez écouter l'auteur chanter son texte en cliquant sur la flèche
du lecteur ci-dessus 
et suivre ses paroles en direct ci-dessous

Ce n’est pas nécessaire
qu’on me médicalise
à cause d’une peine
de cœur qui veut ma peau.
Je vais être sincère,
c’est vrai que j’aime Lise
tant et tant que je peine
à trouver le repos.

Mais à vouloir tenter
presque chaque matin
ma chance pour gagner
le droit d’approcher Lise,
je ne peux plus douter
de mon piteux destin
car étant dédaigné,
il me ridiculise.

Cette situation
bien sûr me brutalise
car mes beaux sentiments
sont ainsi mis à mal,
vu qu’hélas ma passion
pour les beaux yeux de Lise
ne semble apparemment
pour elle pas très normale.

Mon cœur n’est pas robot,
il se caramélise
aussitôt que je pense
à celle qui l’a séduit.
Bien qu’il tombe en lambeaux,
je n’en veux pas à Lise,
qui pour ma récompense
m’a toujours éconduit.

Mon désappointement
se matérialise
car je sens tout à coup
mes rêves m’échapper.
J’aurais évidemment
préféré avoir Lise
qui se jette à mon cou
d’amoureux mal sapé.

Voilà ce qui se passe
quand on idéalise ;
les regrets sont très lents
à pouvoir s’effacer.
Me voici dans l’impasse,
devant vivre sans Lise
et le coup est violent,
soit dit sans l’offenser.

Ce n’est pas nécessaire
non, qu’on me dialyse
car tout seul je vais voir
à me régénérer,
même si ça me serre
au cœur sachant que Lise
n’a rien fait pour m’avoir
ni pour me désirer.

Sur cet échec bien sûr,
si je m’y focalise,
je risque de manquer
de perspicacité,
et donc je vous l’assure,
je vais oublier Lise
afin de débloquer
ainsi ma cécité.

Voilà j’ai terminé
ma petite analyse
mais il fallait vraiment
qu’enfin je m’ouvre à vous.
Sans doute étais-je né
pour n’avoir avec Lise
aucun de ces moments
dont on rêve, j’avoue.

Et si vous attendiez
que je lacrymalise,
il n’y faut point compter,
j’ai fini de souffrir.
Pas de larmes dédiées
avec regret pour Lise
bien que je sois tenté…
oui, de lui en offrir.

Bas pp gBas pp archives e

Lectures de cette page

Ajouter un commentaire