Rime12-decembre-1.jpg2022

Par Jean-Claude GEORGE

George jean claude3

                                                                  La passerelle
 
 

Blanches de ma passion, noires de mes envies,
Le piano de Chopin prélude à Varsovie
Et je découvre enfin la magie des doigts libres
À la ligne qui tarde et se déséquilibre

Jeune fille, appliquée à ses savants arpèges,
Vous retrouvez le feu qu'il célait sous la neige
Et vous le devinez comme si vous aviez
Senti passer son âme à l'aplomb du clavier

Vous pénètre l'émoi d'une amoureuse histoire,
La Pologne confie au double rang d'ivoire
Les accents et les feux que l'artiste essaima

Le soir est descendu pour veiller sur votre aise
Et la bise, charriant l'écho des "Polonaises"
Laisse échapper le nom de celles qu'il aima.

             Piano

Bas pp gBas pp archives e

Lectures de cette page

Ajouter un commentaire