Plume oreille05-mai-1.jpg2021

Une chanson, les paroles, la vidéo d'un artiste,
le tout proposé par un auteur de PLUME

Moncey brigitte 1

Brigitte MONCEY
vous invite à découvrir...


DES HAUTS,DES BAS
de Stephan EICHER

Eicher

Stephan Eicher est né le 17 août 1960, à Münchenbuchsee, en Suisse, près de Berne, d’un père gitan Yéniche et d’une mère alsacienne. Il est le deuxième d’une famille de trois garçons. Son père violoniste de jazz, donne à Stephan et à ses deux frères le goût de la musique.

Artiste suisse, Stephan Eicher a connu en France la plupart de ses succès avec les chansons chantées en français, mais aussi en allemand, en suisse allemand, en italien, en anglais... Les chansons et arrangements des reprises de ses premiers albums sont essentiellement à base d'instruments électroniques (ordinateurs, samplers, séquenceurs, synthés…), dans le genre new wave qui a émergé au début des années 1980. Le succès populaire et la reconnaissance « officielle » viennent vraiment de sa rencontre avec le romancier Philippe Djian, de leur amitié complice et de leur collaboration fructueuse. Djian écrira en effet les textes de toutes les chansons françaises d'Eicher à partir de l'album My Place en 1989 dont Déjeuner en paixPas d'ami comme toiDes hauts des bas

L'artiste rock étoffe son univers musical, il a désormais recours à des instruments de musique acoustique classiques (guitarepiano, etc.) parfois méconnus (tel le cymbalum, instrument à cordes frappées) sur l'album Engelberg ou même très anciens (le cromorne par exemple, instrument à vent à anche double et corps recourbé, la vielle à roue ou la cornemuse) sur l'album Carcassonne. Associant instruments traditionnels, sons et rythmes modernes, il affirme une singularité musicale incontestable. Moments volés dans le car, les hôtels, les bars aux concerts improvisés, les quais de gare, les après-concerts, un aperçu intimiste de l'ambiance exaltante, exubérante, glorieuse, mais épuisante.

Albums :

– 1980 : Spielt Noise Boys
– 1983 : Les Chansons bleues
– 1985 : I Tell This Night
– 1987 : Silence
– 1989 : My Place
– 1991 : Engelberg
– 1993 : Carcassonne
– 1994 : Non ci badar, guarda e passa 
– 1996 : 1000 vies
– 1999 : Louanges
– 2003 : Taxi Europa
– 2007 : Eldorado
– 2012 : L'Envolée
– 2013 : Rêveries
– 2017 : Song Book avec Martin Suter, textes de Martin Suter /
             musique de Stephan Eicher

– 2019 : Hüh! 
2019 : Homeless Songs

CINÉMA

Compositeur

1996 : Mo' de Yves-Noël François
2003 : Monsieur N. d'Antoine de Caunes

Acteur

2006 : Anuk - Der Weg des Kriegers de Luke Gasser : Hekja
2013 : Mary Queen of Scots de Thomas Imbach : Henri II de France

Nomination

CÉSAR 2004 : Meilleure musique pour Monsieur N.


 

C’est en visionnant un film sur Arte « Neuf jours en hiver », réalisé par Alain Tasma, avec le formidable Robinson Stevenin que j’ai remarqué la bande originale avec la voix particulière de Stephan Eicher. J’en ai profité pour réécouter plusieurs titres de ce chanteur. Je vous propose la chanson de la BO :

Des hauts, des bas

La pluie venait du nord
Le vent passait sous ma porte
Je comptais vivre fort
Et que le diable m'emporte
J'allais à la fenêtre
Enroulé dans un drap
Je secouais la tête
J'en écartais les bras

J'avais des hauts
J'avais des bas
Plus ou moins chaud
Toute la vie devant moi
J'avais des hauts
J'avais des bas
Je crois que j'en voulais trop
J'ai même eu ce que je ne voulais pas

Ce que je ne voulais pas, ce que je ne voulais pas
Ce que je ne voulais pas

Je restais enfermé
Ou errais pendant le jour
Trop de chemins s'ouvraient
Trop de questions en retour
Je n'avais pas tué mon père
Mais je ne me souvenais pas
Ce qu'il me disait de faire
Ou ce qu'il ne disait pas

J'avais des hauts
J'avais des bas
J'avais plus ou moins chaud
Toute la vie devant moi
J'avais des hauts
J'avais des bas

Je crois que j'en voulais trop
J'ai même eu ce que je ne voulais pas

Ce que je ne voulais pas, ce que je ne voulais pas
Même ce que je ne voulais pas, que je ne voulais pas

Chaque jour je me tenais prêt
Je guettais l'heure et la page
Ou les eaux s'ouvriraient
Me laisseraient un passage
L'espoir me faisait vivre
L'attente me rendait nerveux
Je trouvais dans les livres
De quoi patienter un peu

J'avais des hauts
J'avais des bas
J'avais plus ou moins chaud
Toute la vie devant moi
J'avais des hauts
J'avais des bas
Je crois que j'en voulais trop
J'ai même eu ce que je ne voulais pas

Ce que je ne voulais pas, ce que je ne voulais pas
Même ce que je ne voulais pas

 

Retour menu pp du mois3Bas pp mensuel d

Ajouter un commentaire