Ecrits d hiver03-mars-1.jpg2021

L'inclassable de

Reber claudine

Claudine REBER

Reflexion

Ils étaient tous libres mais ne le savaient pas.
Ils râlaient tout le temps, pour tout
N’étaient jamais contents
Et puis il est arrivé tout petit,
Tout mimi sans faire de bruit.
Ils n’étaient déjà plus libres, mais ne le savaient pas.
Ils râlaient tout le temps pour tout
N’étaient jamais contents.
Il s’est installé
Et un à un les a fait plier, tomber.
Alors ils ont dû s’organiser,
Rester confinés, emprisonnés.
Ils ont appris à vivre différemment dans un périmètre délimité.
S’occuper, nettoyer, désinfecter.
Des masques ils devaient porter.
Ils n’étaient plus libres, mais savaient
Que râler ne changerait rien.
Alors ils se sont surpris à redécouvrir les joies simples de la vie
Et à être solidaires entre eux,
Exercice qu’ils ne connaissent plus
Quand reviennent les jours heureux.
Pendant ce temps, la nature se réjouit
Et ses autres habitants aussi.
Ils reprennent du territoire
Celui qu’ils leur avaient volé
Au début de leur histoire
Sans rien leur avoir demandé.
Il est toujours là, tout petit
Tout mimi, ne fait pas plus de bruit.

Quel sera leur avenir ?
Lui seul pourrait le dire.
Mais ils savent à présent…
Quelle était leur liberté… avant !

                                    Mai 2020

Bas pp gBas pp archives d

Commentaires (1)

Morin Martine
  • 1. Morin Martine | mercredi, 10 mars 2021
Bravo Madame, c'est tellement vrai. Merci.

Ajouter un commentaire