Logo litterature jeunesse09-septembre-1.jpg2020 1

Par Ellie et Patrick LAGNEAU

   Deltour cecile2   Lagneau patrick2

 Hector et le grand-père dans le cirage

Cirage 2

Hector et son cousin Phil ont appris quelque chose d’extraordinaire à l’école par leurs copains. Il paraît que lorsqu’on met une boîte de cirage — c’est une pâte utilisée pour faire briller les chaussures — sous le nez d’une personne qui est en train de dormir, ça la fait… parler ! Et là, Hector et Phil sont en vacances chez leurs grands-parents…

— Qu’est-ce qu’on fait ? demande Hector.
— Eh ben, tu sais quoi, le grand-père, il va toujours se coucher de bonne heure avant tout le monde parce qu’il se lève tôt le matin pour aller au salon où il est coiffeur. On va attendre qu’il soit endormi, et on ira lui mettre une boîte de cirage… sous le nez. Et là, on l’écoutera parler…
— Oh ouais, bonne idée ! Et il va raconter quoi ?
— Je n’en sais rien. On verra bien…

Le soir suivant, ils attendent que le grand-père aille se coucher et pendant ce temps-là, ils fouillent le coffret de nettoyage à chaussures de la grand-mère dans lequel ils trouvent une boîte de cirage noir.

— Ouais, dit Hector, le noir, c’est super, ça va bien marcher…

Ils repartent avec la boîte de cirage et viennent coller une oreille contre la porte de la chambre du grand-père et là, ils entendent des ronflements…

— Wouah, OK ! C’est bon… Il dort, se réjouit Phil.

Hector ouvre la porte tout doucement. Ils marchent sur la pointe des pieds, s’approchent tout près du lit du grand-père… le grand-père qui ronfle comme un bienheureux…

Rrrron… pchiii… rrrrron… pchiii… rrrron…

— Bon, allez, c’est bon… tu peux y aller, là, il dort bien, chuchote Phil.

Hector approche lentement du nez du grand-père la boîte de cirage noir dont il a ôté le couvercle, tout doucement, tout doucement…

— Plus près, dit Phil, plus près, sinon ça marchera pas…

Et la boîte approche, approche, de plus en plus près… deux centimètres… un centimètre… quelques millimètres… et juste à ce moment-là, le grand-père cesse de ronfler… plus un bruit… plus de respiration… plus un souffle… Hector et Phil ne bougent plus…

— Oh là, j’ai la trouille, dit Phil, viens, on se sauve… il va se réveiller… Peut-être qu’il est mort, murmure-t-il, inquiet, à l’oreille d’Hector.
— Non… ça lui arrive parfois… il va recommencer à ronfler tu vas voir, explique Hector tout en maintenant le cirage à deux ou trois millimètres du nez du grand-père.

Et juste au moment où les ronflements reprennent, le grand-père secoue la tête d’un petit coup bref, suffisant pour qu’arrive la catastrophe…

— Mince ! Il a mis le nez dans le cirage…

Pris de panique, les deux chenapans se sauvent en courant, se précipitent dans leur chambre, plongent dans leur lit sous les couvertures, et là, font semblant de dormir.

— Je pense qu’il ne s’est pas réveillé, dit Hector.
— On y retourne ? demande Phil.
— T’es fou ! Moi, je ne prends pas le risque…
— Ouais, t’as raison. Il vaut mieux qu’on dorme…

Le lendemain matin, le grand-père est parti au travail. Quand il rentre à midi pour manger, il est à table avec la grand-mère et ses deux petits-fils, Hector et Phil.

— J’ai passé une bonne matinée, dit le grand-père. J’ai eu pas mal de clients… Mais il y a quelque chose de bizarre, dit-il à la grand-mère. Quand je me suis couché hier soir, je me suis lavé. Comme tous les soirs. Bon, j’étais propre. Et quand je me suis levé ce matin, je me suis regardé dans la glace au-dessus du lavabo pour me raser, et là j’ai vu… tu sais quoi ?
— Ben non, répond la grand-mère.
— Eh bien, j’ai vu que mon nez était tout noir.

Hector et Phil ne bronchent pas et attendent avec impatience la suite.

— Ah bon, s’étonne la grand-mère, ben qu’est-ce que tu as fait ?
— Ben, je n’en sais rien. Je me suis endormi, mon nez était propre, je me suis réveillé, il était tout noir. Et ça, c’est un mystère…

Hector et Phil se regardent du coin de l’œil et se retiennent de rire. Eux savent pourquoi. Mais ne disent rien.

Le grand-père n’a jamais su pourquoi son nez était tout noir.

Et Hector et Phil, bien sûr, n’ont jamais retenté l’expérience.

Ils n’ont jamais su non plus si le cirage sous le nez d’une personne endormie pouvait la faire parler… en dormant.

2020 09 hector


Cette histoire est tirée d'un album pour enfants intitulé "Les histoires d'Hector... à lire aux enfants de le soir, juste avant qu'ils s'endorment".
En avant première, vous découvrirez deux autres histoires de l'album en octobre et novembre.
Les illustrations sont d'Ellie et les textes de Patrick Lagneau.
L'album sera publié pour se glisser dans la hotte du Père Noël en décembre...

Deltour3   Lagneau 4

Ajouter un commentaire