Plume a lu203-mars-1.jpg2020 1

Par Joëlle FRIGNET

joelle-frignet.jpg

Les gratitudes
de Delphine de Vigan

Gratitdes

Delphine de Vigan est une romancière, scénariste et réalisatrice française née en 1966, elle compte 10 romans à son palmarès.
« D’après une histoire vraie » a obtenu le prix Renaudot et le Goncourt des Lycéens en 2015.
En 2018, elle a publié « Les loyautés », portrait de deux enfants en détresse.

Deux narrateurs, Marie et Jérôme nous livrent ce roman prenant et émouvant.
Michka, ancienne correctrice dans un journal, a peur; elle ne peut plus rester chez elle. Elle perd… La téléassistance contacte Marie, l’ancienne petite voisine.
Michka entre alors en maison de retraite. Là, elle rencontrera Jérôme, jeune orthophoniste qui va l’aider à combattre son aphasie. Les mots s’emmêlent et ne viennent plus.

« C’est les mots qui m’échoppent… m’écharpent ! »
Jérôme aime bien les vieux, des liens se nouent. Il a constaté qu’en fin de vie, les douleurs de l’enfance ressurgissent toujours.

Il découvre alors les regrets de Michka. Elle aurait tant aimé faire preuve de reconnaissance envers des personnes qui lui ont sauvé la vie lorsqu’elle était enfant.

Mais, même avec l’aide de Marie, elle ne les a pas retrouvées. Jérôme va accomplir secrètement le miracle. Dès l’instant où Michka aura remercié ces gens, les mots reviendront.

Fatalement, un matin, les yeux de Michka resteront fermés.
Marie, l’ancienne petite voisine pour qui Michka avait tant fait pendant son enfance interroge :
« Vous êtes-vous déjà demandé combien de fois dans votre vie vous aviez réellement dit merci ? L’expression de votre gratitude, de votre dette ? On croit toujours qu’on a le temps. Mais l’ai-je assez remerciée ? »
Pour Jérôme le constat de fin de vie en maison de retraite est déjà dressé.

« Vieillir, c’est apprendre à perdre… Car une fois qu’ils sont là, ils perdent gros. »

Frignet

Commentaires (1)

Zaz Chalumeau
  • 1. Zaz Chalumeau | dimanche, 01 mars 2020
Merci pour la présentation de ce livre. Je suis très fan de Delphine de Vigan mais je n'ai pas encore "Les loyautés" ni les "Les gratitudes". Les deux sont sur ma pile qui s'allonge et va bientôt rejoindre le plafond de mon bureau !
Votre avis me donne envie de remettre le livre sur le haut de la pile...

Ajouter un commentaire