Acrostiche03-mars-1.jpg2020 1

Par Aliette SOMOT

Somot aliette 4

 

       

 

          Mimant la chrysalide, mars, avec affection,
          Adoucit quelques rides de ses frêles bourgeons,
          Rêvant sous l’aile blanche que la belle saison
          Suspende à chaque branche d’odorants papillons.

                                     et puis aussi...

          Maints poètes périrent après avoir aimé
          Aux fenêtres voilées, l'esquisse d'un sourire.
          Risque un mot caressant sur mon cœur qui balance,
          Si tu m'aimes en silence. C'est bientôt le printemps.

 

Bas pp gBas pp archives e

Ajouter un commentaire