President211-novembre-1.jpg2020 1
 
 

Virtuel

Denis Berthier est l’auteur de l’ouvrage « Méditation sur le réel et le virtuel ». Selon lui, « est virtuel ce qui, sans être réel, a, avec force et de manière pleinement actuelle (c'est-à-dire non potentielle) les qualités du réel ».
Cette définition est fondée sur l'étymologie du mot (du latin virtus - vertu -, et non de virtualis, mot inventé au Moyen Âge), ainsi que sur les usages techniques du terme dans des expressions comme « image virtuelle », « réalité virtuelle », « son virtuel », « environnement virtuel »…
L’époque que nous traversons symbolise le triomphe du virtuel, à tel point que certains s’égarent, ne différenciant plus le réel du virtuel. Mais où se situe la frontière, si frontière il y a d’ailleurs ?
Pourquoi ne pas tenter de fonctionner différemment en cessant d’opposer réel et virtuel et en essayant de rendre ces deux champs complémentaires ?
Nous sommes confrontés à une telle somme d’informations qu’il est impossible de démêler le vrai du faux, le réel du virtuel. Il suffit de traquer les réseaux sociaux, les chaînes d’infos en continu, les discours des responsables politiques, et récemment les querelles des scientifiques au sujet de ce fichu virus qui pourrit la vie de l’humanité… Qui dit vrai ? Qui ment ? On ne le saura probablement jamais…
Mais le virtuel continue à progresser et à s’imposer, nourri justement pas la pandémie qui semble malheureusement s’installer et qui risque peut-être de durer, qui sait ?
Le virtuel pourrait sembler être une échappatoire, une distraction, mais ce pourrait être également une réaction, un outil, une panoplie de survie…
Le télétravail est-il virtuel ou réel ? Ceux qui le pratiquent répondront sans aucun doute que c’est largement aussi fatigant que le travail en présentiel.
La dématérialisation des paiements, qui pourrait être considérée comme un paiement virtuel, n’évite pas le débit de votre compte, un règlement en ligne est donc bien réel, même si on ne manipule ni liquidité, ni chèque…
Comme le savent les lecteurs assidus que vous êtes, l’association PLUME a été contrainte d’annuler plusieurs salons, des salons bien réels ceux-là.
Alors, nous réfléchissons, nous gambergeons, nous cherchons, nous examinons, nous concevons…
Et si nous arrivions à mettre au point un salon virtuel ? Un vrai salon, mais virtuel… Un endroit où on serait ensemble sans y être, c’est simple non ?
Alors promis, on s’y attelle et on vous donne des informations dès que possible.

Et pour finir, je vous confie un secret : dans l’association PLUME, il y a un super groupe de travail qui avance bien sur ce projet.

Merci à ses membres et à très bientôt pour de vraies rencontres virtuelles !

 

Lombard

Commentaires (2)

Pierre LOMBARD
  • 1. Pierre LOMBARD (site web) | vendredi, 06 novembre 2020
Merci Serge,
Ce n'est pas si simple en effet de "pondre" un édito tous les mois, en essayant de se renouveler, d'être dans l'air du temps, paraître original sans être trop polémique. C'est beaucoup plus aisé lorsque nous sommes dans l'action, dans l'évènement, mais 2020, nous en sommes tous sûrs à présent, restera une année bien particulière, pour utiliser un euphémisme...
On fait avec et le poète tente de dépasser le clown triste qui pourrait surgir à tout moment comme un pop-up dans cette grisaille.
serge beyer
  • 2. serge beyer | vendredi, 06 novembre 2020
Et pourquoi un Edito ne susciterait-il pas, au moins une fois, un commentaire ?
C'est justifié, non?
Editer mensuellement une telle rubrique nécessite indubitablement autant de travail et de réflexion que ceux déployés pour alimenter toute autre rubrique plus sujette à des appréciations et des partages d'émotions.
Voilà, c'est fait, avec des mots gravés par un calame virtuel sur un espace qui l'est plus encore.
Et pour rire un peu et largement ouvrir le débat, je vous laisse lire...comprendre...et méditer...ou pas, la citation suivante !
"Si les personnages que crée le poète nous donnent l'impression de la vie, c'est qu'ils sont le poète lui-même, le poète multiplié, le poète s'approfondissant lui-même dans un effort d'observation intérieure si puissant qu'il saisit le virtuel dans le réel et reprend, pour en faire une œuvre complète, ce que la nature laissa en lui à l'état d'ébauche ou de simple projet."
Le rire - Henri Bergson

Ajouter un commentaire