A vos plumes01-janvier-1.jpg2020 1

Les trois poèmes choisis à partir de la photo de décembre
(Collégiens et lycéens de Meuse)
et le prix spécial du jury
(Collégiens et lycéens extérieurs à la Meuse)

2019 13

12 poèmes meusiens reçus

 

Synthèse du jury

Depuis les temps les plus reculés, l’Homme a toujours été fasciné par la lune qui, comme le soleil, sombrait pour reparaître, un peu différente, sans cesse renouvelée à l’identique lors d’immuables cycles.
Elle est devenue une divinité, si lointaine mais si proche, prenant souvent une forme humaine à travers ses différentes représentations, dieux, déesses, allégories…
Que de regards et de fronts dressés vers les visages changeants de cette lune fantasque, capable de protéger, d’inspirer, de rythmer la vie de l’humanité, de remplir les cœurs de lumineux espoirs ou d’une ténébreuse mélancolie.
Que de voyages imaginaires avant qu’un matin de juillet 1969…
En 2002, année de naissance de certains de nos jeunes auteurs, le chanteur du groupe Indochine interprétait des mots simples sur une mélodie qui allait envahir l’espace.

J'ai demandé à la lune
Et le soleil ne le sait pas
Je lui ai montré mes brûlures
Et la lune s'est moquée de moi…

Que de prières ou de cris lancés vers elle souvent à travers la nuit !
Vous nous avez confié les vôtres, et les membres du jury vous remercient, accueillant avec une joie particulière les nouveaux élèves de Revigny que nous espérons retrouver.

Certes certains mots sont maladroits, posés dans des vers au sens parfois compliqué à saisir, souvent entachés de fautes difficilement  pardonnables surtout pour les lycéens. Il suffirait simplement de se relire pour les éviter. Ce conseil, nous le formulons depuis le début de ce concours ! En majuscules, nous vous le demandons à nouveau : RELISEZ-VOUS, avec attention ! Cet effort pourrait souvent faire remonter vos textes vers le haut du classement, voire sur le podium.

Est-ce sur la lune vagabonde et insaisissable, ou aux barreaux de la grille que la plupart d’entre vous ont accroché le mot Liberté ?
Peu importe, tel un astre, il peut et doit briller partout, comme l’écrit Paul Éluard

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Pour ce qui concerne  le premier classement des poètes non-meusiens,  les membres du jury félicitent  l’auteur grâce à qui le règlement du concours a été modifié.  Bravo pour ses heptasyllabes façonnant des quatrains de grande qualité !
Et pour ponctuer d’un point final cette synthèse, volons ce signe sur le i que dessine la lune de Musset.

Et c'est, dans la nuit brune,
Sur son clocher jauni

La lune
Comme un point sur un i.

 

PALMARÈS DE DÉCEMBRE
 
Plume or1 1

Diana BETRANCOURT
Anonyme
2de 9
Lycée Margueritte
VERDUN

 

Donnez-moi la liberté

Je me sens tellement enfermé,
J'aimerai être libre comme la lune,
Pouvez-vous m'aider ?
Pourquoi toute cette rancune ?

Je suis seul dans cette prison,
Qui me détruit tout au fond de moi,
La lune éclairée que j’aperçois,
M'attriste dans cette glaciale saison.

Pourquoi me punir de la sorte ?
Qu'est-ce que la liberté ?
Aidez-moi à ouvrir cette porte,
Pour que je puisse enfin m'évader.

Plume argent1

Quétrie
MALARD

Anonyme
2de 9
Lycée Margueritte
VERDUN

 

Libère-moi

Je me sens abattue

Dans cette horrible prison
Je voudrais m’enfuir
Avec pour seule raison
Être libre vois-tu ?

La lune est comme
Mon seul espoir
Seule et loin de tous
Abandonnée dans le noir

Ce coucher de soleil qui
Représente la fin de la journée
Est comme la fin de ma vie :
Pourquoi ici suis-je encore enfermée ?

Sors-moi de là,
Je t’en supplie !
Ne me laisse pas là,
Ce n’est pas une vie !

Plume bronze1
Maëva
PETITJEAN

2020 01 petitjean maeva

4eB ULIS
2de 9
Lycée Margueritte
Verdun

 

Le soir

Un nuage noir
Qui se balade dans le ciel
Et cette prison qui nous donne
Des frissons
Et mes mains qui touchent ce
Portail effrayant
Et le soir je regarde tout le temps
Le ciel bleu et noir
Et je reprends ma liberté

 
LE PRIX SPÉCIAL DU JURY
 
Laurier
Eugénie LEBOURG
2019 12 lebourg

Terminale S
Lycée Théodore de Banville
MOULINS (Allier)

 

La Cage

Tu as toi-même créé
La cage qui te retient.
Tu censures ta pensée
Et tu t'attaches des liens.

Tes mots sont sur-travaillés
Ta parole est prisonnière
De ta seule volonté
Dont tu ne peux te défaire.

Tes choix sont alors dictés,
Ton esprit devient objet,
Tes sentiments, balayés
Pour un idéal surfait.

Tu réagis en fonction
De ce que tu penses voir
Mais alors tes réactions
Sont purement illusoires.

Car ce que tu interprètes
N'est que TA réalité
Et ce que tu crois reflète
Ta cage d'éternité.

 
 
Appareil photo Découvrez la photo du concours pour le mois en cours Fleche droite
 
Podium vide Découvrez le podium des établissements par nombre de participations depuis le début du concours 2019/2020 Fleche droite
 
Le reglement (Re) Découvrez le règlement du concours Fleche droite

Ajouter un commentaire