Globe trauteur09-septembre-1.jpg2019 1

Par Patrice MACEL

 Macel patrice 5

 
Petite balade en Bourgogne

(Toutes les photos peuvent être agrandies d'un simple clic)

Notre petite balade de quelques jours commence par une petite halte à Auxerre, sous les conseils bien avisés de mon ami Patrick. La visite de la cathédrale Saint-Etienne s’impose.

Bourgogne 1

Cet édifice, construit entre le 11e et le 16e siècle, du style gothique renferme quelques joyaux, comme, par exemple, la mise au tombeau de Penni, des émaux champlevés, des livres d’heures, des miniatures et des triptyques d’ivoire. Il faut bien avouer que l’intérieur est aussi remarquable que l’extérieur.

Bourgogne 2  Bourgogne 3

Avant le repas, nous effectuons une marche des plus agréables dans la vieille ville, aux rues pavées, où nous toisent ou nous font une haie d’honneur ces maisons à colombages, certains diront à pans de bois, terme plus adapté en ce cas.

Bourgogne 4    Bourgogne 5   

Et après ce repas, une promenade, histoire de digérer, le long de l’Yonne, près du port de plaisance (que voulez-vous, on ne se refait pas !).

Bourgogne 6    Bourgogne 7

Un petit arrêt de quelques minutes sur ce lieu créé dans le cadre de la journée internationale pour l‘élimination de la violence faite aux femmes.

Bourgogne 8

Ensuite, nous empruntons la petite passerelle, pour rejoindre la rive opposée et continuer notre voyage. Une excellente initiative, assurément !

Bourgogne 9

Direction AVALLON ! Un petit saut de grenouille et nous y voilà !

La visite de la ville est aussi agréable à faire qu’à Auxerre ; nous y sommes invités par des petites grenouilles en fonte, fichées au sol et qui nous guident vers les curiosités patrimoniales, les musées et autres curiosités.

Bourgogne 10    Bourgogne 11    Bourgogne 12

Bourgogne 13    Bourgogne 14

Et au cours de ces visites, nous faisons, çà et là, quelques belles rencontres et nous apprenons que cette petite ville a été souvent le théâtre d’évènements historiques et a aussi ouvert ses portes à d’illustres personnages de notre histoire :

- On apprend donc que Napoléon y a séjourné, lors de son retour de l’île d’Elbe, le 16 mars 1815… à 16 heures, s’il vous plaît.
- Brigand de grand chemin, Jacques d’Espailly, dit « Fortépice », prend la ville en 1433. Philippe le Bon, duc de Bourgogne, la lui reprend et le brigand s’enfuit, abandonnant ses compagnons. Chaque année, lors du Carnavallon, il est brûlé en place publique.
- Le « Picasso en sabots », peintre de l’art brut, ainsi était surnommé Gaston Chaissac (1910-1965), natif d’Avallon, cordonnier et autodidacte. Entre le Morvan, Paris et la Vendée, il se consacre à la peinture et à l’écriture. La bibliothèque du centre ville d’Avallon porte son nom.
- Hautecloque deviendra Leclerc à Avallon. En 1940, lors de l’arrivée des troupes allemandes, Philippe de Hautecloque, blessé, est amené à Avallon. Grâce à la complicité de la mère supérieure, il quitte l’hôpital sous le nom – qu’il conservera – de Leclerc.
- Certaines scènes du film « Le Capitan », avec notamment Bourvil et Jean Marais, ont été tournées à Avallon.

Et puis, le point d’orgue de notre séjour dans cette agréable petite ville a été la visite du musée du costume. Musée privé, tenu par deux soeurs âgées d’environ soixante-dix ans, passionnées, qui vous entraînent dans leur monde aux trois mille costumes, aux quelques centaines de mannequins de toutes les époques et quelques dix ou vingt mille objets divers accompagnant les mannequins, en fonction du thème choisi dans chacune des onze pièces de leur immense maison (coiffures, chaussures, enfants, tenues de soirées, la chapelle, etc.).

Bourgogne 15    Bourgogne 16    Bourgogne 17

Bourgogne 18    Bourgogne 19    Bourgogne 20

Ah ! Petit détail : les deux sœurs de soixante-dix ans passés étaient accompagnées de… leur maman qui arborait fièrement ses quatre-vingt dix neuf ans… Et tout aussi passionnée que ses filles : si, si !

Et pour continuer ce séjour, pourquoi pas une petite visite de Vézelay, joli village perché en haut d’une colline. Là où ont séjourné Romain Rolland, Max-Pol-Fouchet, Georges Bataille ou encore Jules Roy.
La basilique Sainte-Marie-Madeleine est en cours de restauration, mais les visites restent possibles. Certes, elle perd de son charme, en dominant la colline, avec ces échafaudages métalliques qui la dénaturent quelque peu.

Bourgogne 21    Bourgogne 22    Bourgogne 23

Retour par la promenade au pied des hauts murs de l’enceinte du village : la balade est fort agréable.

Bourgogne 24    Bourgogne 24b

La dernière journée de notre séjour a été consacrée (je sais, vous alliez me le demander) à… Chablis.

Cela n’était pas prévu (mon œil !), mais il nous restait un peu d’espace dans le coffre de la voiture et nous avons pensé que quelques cartons pouvaient y avoir leur place. Vous me direz, pour bien caler les valises et les trousses de maquillage de ces dames, il faut bien ça et ces cartons, avouons-le, étaient bien pratiques…

Je ne peux que vous inviter à aller passer quelques jours dans cette belle région, que ce soit Auxerre, Avallon, Vézelay ou Chablis. Vous ne le regretterez pas.

Conseil d’amis, si vous y allez, faîtes en sorte qu’il reste un peu d’espace dans votre coffre de voiture ; on peut y mettre des choses bien sympathiques qui, des mois après, vous rappelleront que vous avez, un jour ou deux, passé de bons moments en Bourgogne.

 

Macel

Commentaires (2)

CARRÉ Daniel
  • 1. CARRÉ Daniel (site web) | jeudi, 03 octobre 2019
Bonjour,

Lors d'une prochaine escapade dans l'Yonne et que vous retournerez faire le plein de quelques bourguignonnes de Chablis, (nom donné à la bouteille, parfois appelée "feuille morte"), visitez le village médiéval de Noyers sur Serein (seulement à 23 km au sud de Chablis, vaut le détour).

Daniel CARRÉ bourguignon d'origine
Claudine R.
  • 2. Claudine R. | mardi, 03 septembre 2019
Belle petite excursion. Merci.

Ajouter un commentaire