PlumeavuJuillet aout 22019 1

Un film, un spectacle, une exposition, un musée...

Fourment hugues 3

Hugues FOURMENT a vu pour vous...

 

 JFK
un film d'Oliver Stone (1991)
d’après un roman-témoignage de Jim Garrison (1988)
 

Jfk affiche

Plus de 55 ans après, l'assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy continue d'obséder les esprits (et notamment le mien...). Il ne se passe pas une année, pas un mois, et parfois pas une semaine, sans que de nouveaux livres, de nouveaux documentaires ou de nouvelles enquêtes journalistiques à sensation sortent sur le sujet !

Mais l'œuvre qui a le plus remué les consciences est forcément ce JFK d'Oliver Stone, un film grand public qui a su remettre en question la théorie officielle du tueur solitaire, Lee Harvey Oswald.

À l'origine de ce film, il y a le livre de Jim Garrison, ce procureur de la Nouvelle-Orléans qui mena une contre-

enquête assez audacieuse et qui, probablement, tutoya la vérité. Son roman (On the Trail of the Assassins, paru en 1988) s'avère passionnant, construit comme un polar. On suit le procureur dans son enquête, comme si on y était, et on rassemble avec lui les pièces du puzzle.
Succession de suspects, d'indices, de mobiles, de dissimulations, de pièges, de trahisons et de meurtres (les témoins gênants ne faisant pas long feu)... Il y a tout pour scotcher le lecteur, surtout que la vérité à découvrir s'avère fort dérangeante et remet en question notre vision idyllique de l'Amérique.

Le cinéaste engagé Oliver Stone ne pouvait qu'être séduit par un tel récit. Après avoir lu le livre, il en acheta les droits (payant de sa poche 250.000 dollars, tout de même...) et parvint à convaincre le directeur de la Warner, Terry Semel, de produire le film.

Tourné et monté avec maestria, JFK alterne habilement images d'époque et scènes de fiction, ce qui donne une force de vérité à l'ensemble. C'est un film ambitieux, presque difficile à suivre compte tenu de la profusion d'informations émises (nos petites têtes ont parfois du mal à suivre). Néanmoins, comme dans le livre originel, on se laisse prendre par cette enquête passionnante, et on suit ce procureur Garrison (magnifiquement interprété par Kevin Costner, alors au sommet de sa carrière), véritable chevalier des temps modernes en quête de justice et de vérité.

« Alors, qui a tué Kennedy ? » vous demandez-vous. Oliver Stone vous donne sa solution : une espèce de conglomérat qui regroupe quelques puissants personnages de l'industrie, de la CIA, de la MAFIA, et même du gouvernement. Mais plutôt que de tout vous révéler en détails, je vous donne maintenant les références des deux oeuvres :

  • Le livre : JFK, affaire non classée, de Jim Garrison, édité chez J'ai lu ou France Loisirs.
  • Le film : JFK, d'Olivier Stone, édité par Warner Bros.

 

Fourment 1

Ajouter un commentaire