President305-mai-1.jpg2019 1
 


Joli mois de mai quand reviendras-tu…

Tout le monde connaît cette chanson enfantine du XVème siècle et je n’ose pas ici vous faire découvrir une version beaucoup plus « contemporaine », composée par un ami, artiste lorrain, Julien Petitjean ; vous la trouverez d’ailleurs sans peine sur la toile, mais ne dites pas que c’est moi qui vous l’ai dit !

Le mois de mai, c’est donc le moment où les arbres retrouvent leurs feuilles, plus tendres et plus vertes que jamais. Ces jeunes pousses, gorgées de sève, qui enivrent les jeunes chevreuils au point de les faire tituber !

Ce symbole d’éternel recommencement ne peut pas nous laisser indifférents, puisque les « bonnes feuilles » ont cette capacité à nous émouvoir et, en tout cas, à ne pas nous laisser insensibles.

Feuilles des arbres, feuilles de papier issues de ces mêmes arbres, ou feuilles virtuelles sur ce « Porte-Plume », ne boudons pas notre plaisir.

Au moment où tout n’est que polémique, débat, contestation, course à la gloire et au pouvoir, prenons le temps de nous poser, à l’ombre apaisante des feuilles des arbres.

Tournons les feuilles, tournons les pages… roman, poème, nouvelle, album, essai… qu’importe, mais lisons !

Le vent tournera les feuilles, le vent ébouriffera les plumes, le vent sèchera les larmes…

Joli mois de mai, sois le bienvenu !

 

Lombard

Ajouter un commentaire