04avril-1.jpg2018 1

Par Daniel DUBOURG

Dubourg daniel 5

Alcazar Hôtel
de Viviane ROETH

Alcazar hotel

Les romans dont les titres portent le nom d’un hôtel sont assez rares et généralement annonciateurs d’aventures inattendues et particulières dues à la fois au cadre et au genre de personnages fréquentant ces éternels véritables lieux de passage, d’échanges, de rencontres et de rendez-vous manqués.

À l’Alcazar de Cleveland, la chef de cuisine est une jeune femme, fait assez rare dans ces seventies, même aux States. Kate, talentueuse au caractère trempé, dirige avec fermeté. Dans quelque temps, elle épousera Willys Smitt, cadre dynamique montant, promis aux réussites les plus éblouissantes. Bref, tout réussit déjà aux tourtereaux affairés qui, pour être amoureux, n’en sont pas moins soucieux d’asseoir leurs carrières respectives.

Dans l’avion qui le mène à Cleveland, où il va retrouver Kate, Willys rencontre Benjamin, un homme de son âge. Tous deux font vite connaissance et, comme ils s’apprécient d’emblée, ils se promettent de vite se revoir. Ils sont si différents : l’un résolu, actif et toujours en mouvement ; l’autre indécis, peu sûr de lui, presque mal à l’aise.

Ils se revoient. Benjamin fait la connaissance de Kate et partage le bonheur des futurs époux. Les choses semblent aller au mieux, mais tout va très vite se compliquer et les événements s’accumuler, alors que rien ne l’augurait. Les deux garçons vont vivre, rapidement enchaînées, des situations aussi invraisemblables qu’inattendues et souvent périlleuses. Le mariage de Kate et Willys est-il vraiment pour demain ? Au-devant de quelle découverte va Benjamin ?

Le lecteur va être scotché par plusieurs coups de théâtre que l’auteur aligne aux moments les plus improbables pour faire de cette histoire de rencontres à l’Alcazar Hôtel et alentour, un roman d’aventures dramatique, ébouriffant, dont il sortira étonné de voir se modifier si vite des trajectoires de vie.

Dubourg

Ajouter un commentaire