Rime10-octobre-1.jpg2019 1

Par Serge BEYER

Beyer serge 2

 


Musiques

Ce douloureux clavier déchirant mes nocturnes
Est l’âme de Chopin qui sanglote à vomir.
Sur les hoquets nacrés je voudrais m’endormir, 
Loin de l’ennui poisseux de langueurs taciturnes.

Un blues sucré ruisselle, alizé dans nos voiles,
Cuivrant le ciel lascif de suaves lueurs.
Ta nuit qui se fait mienne, enivrée aux sueurs        
Du saxo de Parker, embrase les étoiles.                            

Nomade, un violon hasarde une caresse.
L’archet de Yehudi  sur nos corps délacés
Trébuche. Et dans les plis des draps encor froissés,
Il glane tes soupirs satinés de tendresse.

 

Beyer

Ajouter un commentaire