Jean-Luc QUÉMARD

Livre paruAgenda5

Quemard jean luc 2Jean luc press book

Email2 Pour contacter
Jean-Luc

go-right.gif
Message

 


Biographie

Jean-Luc Quémard est natif du sud de la Meuse, il a vécu toute son enfance dans ce beau village de Chalaines sis au pied d’un plateau, à proximité de la cité qui arma Jeanne D’Arc, Vaucouleurs. Retraité militaire depuis peu, résidant à Verdun, il s’est découvert une passion pour l’histoire locale et la première guerre mondiale.

Moniteur de randonnées pédestres, breveté par la FFR, il organise des parcours commentés sur les champs de bataille de Verdun et sur le saillant de Saint-Mihiel.

Se sentant une âme d’écrivain, hormis des poèmes publiés à plusieurs reprises, Il a écrit quelques articles pour la revue « connaissance de la Meuse » sur la bataille de la Vaux-Marie de septembre 1914 et sur une figure locale de Vaucouleurs : le général BOYER de REBEVAL. Il est également l’auteur de deux autres ouvrages : « de Chalaines à Vaucouleurs» - « Saint-Mihiel, 1914, ville de garnison ». Son troisième ouvrage « une jeunesse au val des couleurs » paraîtra prochainement.

Site

  LE PORTRAIT VIDEO DE JEAN-LUC  
  Cinema 04Cinema 01  
   

 

Bibliographie

 

Barre hiero

 De Chalaines à Vaucouleurs
(2014 - Editions Lacour)

Chalaines vaucouleurs a  

L'histoire de Chalaines est liée bien souvent à celle de sa voisine Vaucouleurs, depuis les temps jadis les habitants de ces deux localités avaient des rapports soit amicaux ou rivaux. Néanmoins au fil du temps, les rapports amicaux étaient privilégiés de part la bonne entente, les échanges commerciaux. Les habitants du village trouvaient dans ce bourg de quoi améliorer leur sort (commerces, artisanat, manufactures, emploi, éducation). Chaque localité ressentait le besoin du vivre ensemble, nous pouvons donc dire que Chalaines est un quartier périphérique de Vaucouleurs, éloigné seulement de mille mètres, La Meuse qui servait autre fois de frontière naturelle n'a jamais été considérée comme telle. Pourtant si Chalaines était du côté de l'aigle et Vaucouleurs du côté du lys, les habitants de cette époque n'ont jamais ressenti une quelconque animosité, et ceci est encore vrai à ce jour. Chalaines grâce à Vaucouleurs n'a jamais connu l'isolement, lors des invasions barbares et des exactions commises de tous temps, les Chalainois ont toujours trouvé refuge dans la citée fortifiée de Vaucouleurs. C'est pourquoi dans ces lignes qui suivent il est très important de parler également des liens qui unissent ce village à la cité Johanique. N'avons-nous pas une histoire universelle ?

achat.jpg

Barre hiero

 Saint-Mihiel, 1914 
(2014 - Editions Lacour)

Saint mihiel 1914 a

Jean-Luc Quémard, est un passionné de l'histoire locale et de la première guerre mondiale. Il a voulu au travers de cet ouvrage retracer le parcours enrichissant et très captivant de cette localité durant la période 1914-1918. En effet cette ancienne ville de garnison mérite bien ce point d'honneur. Il a écrit quelques articles pour la revue « connaissance de la Meuse » sur la bataille de la Vaux-Marie de septembre 1914 et sur une figure locale de Vaucouleurs : le général BOYER de REBEVAL. Il est également l'auteur d'un livre sur le village de son enfance « de Chalaines à Vaucouleurs». Passionné par l'histoire, résidant à Verdun, breveté animateur de randonnée pédestre de la fédération française (FFR), il organise des randonnées commentées sur le champ de bataille de Verdun et sur le saillant de Saint-Mihiel.achat.jpg

Barre hiero

 Une jeunesse
au Val des couleurs

(2015 - Éditions Lacour)

Jeunesse a Jeunesse b

 

achat.jpg

Barre hiero

En marchant sur les traces des "Poilus"
(2015 - Copy-Média)

Poilus a Poilus b

achat.jpg

Barre hiero

Une lueur d'espoir
(2016 - 7écrit Éditions PARIS)

Une lueur d espoir a2 Une lueur d espoir bNouveau2

 

Le roman historique est basé sur des faits réels. L’auteur y retrace le parcours d’un jeune paysan lorrain arraché aux siens dès la mobilisation. Durant les trois premières années du premier conflit mondial, Louis, le héros de ce récit, supporte cette tragédie du mieux qu’il peut. Pour cela, il s’est lié amoureusement à Maria, sa marraine de guerre. En compagnie de ses amis, sur les différents champs de bataille, il va connaître des peines, des joies et des péripéties jusqu’au jour où…
L’auteur donne beaucoup de renseignements sur des faits pour faciliter la compréhension du lecteur et lui permettre d’améliorer ses connaissances dans des détails historiques peu usités : les traditions des « bataillons de chasseurs », la création des institutions de marraines de guerre,  l’emploi des gaz etc.

achat.jpg

Barre hiero

 

Retour Haut de page

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau